Amour fraternel, batailles et désespoir – Donten ni Warau fait sourire.

By Keitsuya
Aug 11, 2017 21:25

2014. Le studio d’animation Doga Kobo (Touken Ranbu – Hanamaru, Gekkan Shoujo Nozaki-kun) connu pour ses adaptations appartenant pour la plupart aux genres comédie, school life et slice of life nous fait la surprise d’adapter en version animée le manga Donten ni Warau (Laughing Under the Clouds) de Karakara Kemuri sorti en 2010. L’anime comprend 12 épisodes.

Histoire poignante aux moments comiques évidents, ponctuée de scènes d’action et de suspense, Donten ni Warau se démarque par sa capacité à faire sourire et pleurer dans un même épisode.

Le contexte, qui se situe entre un Japon traditionnel et un Japon qui tend à se moderniser, fait tout son charme à cet anime, point de rencontre des genres historique, famille et folklore.

Résultat de recherche d'images pour "donten ni warau anime"

Au début de l’ère Meiji, alors que le port des sabres se voit interdit et que la culture japonaise s’ouvre à l’occidentale, le taux de criminalité augmente conduisant à la création d’une organisation chargée de faire régner l’ordre.  Même si on apprécierait davantage de détails sur ce passage de la tradition à la modernité, l’anime marque bien ce croisement « générationnel » au travers des techniques de combat et des stratégies militaires et pose les bases de son univers dès les premières minutes.

Une affaire de famille …

Donten ni Warau c’est une bonne dizaine de personnages attachants, au développement parfois non équitable. On aimerait en effet en savoir plus sur certains, sur leur passé, sur leurs relations. L’histoire se concentre autour de la famille Kumo, constituée de trois frères, chargés d’escorter les criminels jusqu’à une prison construite au beau milieu d’un lac. Chacun a son petit caractère, et la différence d’âge est sans nul doute l’un des points clés de la relation si forte qui les unit. Tenka, le grand frère protecteur et responsable, Soramaru, l’adolescent rebelle et déterminé, et Chuutarou le petit dernier insouciant et malicieux forment un trio à la fois comique et bouleversant.

Les personnages féminins bien que peu nombreux sont toutefois appréciables. Pas de poitrines opulentes ni de voix à nous vriller les tympans à coups de pince à linge ! Elles sont en minorité, elles sont fortes et fragiles à la fois, elles apportent chacune quelque chose à l’histoire, posent leurs pierres sur l’édifice !

Résultat de recherche d'images pour "donten ni warau botan"

Qui dit Japon traditionnel dit légendes et folklore. Donten ni Warau nous en sert une bonne couche. Et même si la fin est un peu facile, la mise en scène du contexte folklorique est bien amenée, quoiqu’un peu prévisible.  Seuls bémols, la créature mythologique vue et revue à travers l’univers de la japanimation qui réapparaît tous les 300 ans pour embêter le monde, et les flashbacks de la précédente bataille qui cassent un peu le rythme des épisodes. En outre, la série aurait mérité un préquel d’un OAV ou deux pour approfondir ce « passé » et prendre le temps de présenter ses personnages.

Le charadesign est accrocheur, que ce soit pour les personnages masculins particulièrement bien foutus, les persos féminins pas mal non plus ou même les secondaires. Les jeux d’ombres et de lumières bien réalisés notamment dans les décors et paysages grisâtres. Si l’animation nous plonge visuellement dans le Japon traditionnel avec entre autres le temple de la famille Kumo, la bande son n’a rien d’exceptionnel, hormis le jeu des Seiyû. Des balades toutes faites d’instruments typiques auraient pu apporter un charme supplémentaire à l’œuvre.

Résultat de recherche d'images pour "donten ni warau tenka"

Notation

OST ♥♥♡♡♡

Emotion ♥♥♥♥♡

Scénario ♥♥♥♡♡

Graphisme ♥♥♥♥♡

Personnages ♥♥♥♡♡

Synopsis :

Japon, début de l’ère Meiji. La fin du shogunat Tokugawa marque l’évolution du pays vers la période moderne où la culture occidentale émerge. Alors que les samouraïs parcouraient librement les rues, ils sont désormais rares depuis la mise en place de l’interdiction du port du sabre. Mais ces changements brutaux font émerger nombre de mécontentements faisant accroître sensiblement la criminalité.

Pour y faire face, le gouvernement ne trouve d’autre solution que la construction d’une immense prison au milieu d’un lac dont il est impossible de s’échapper. Tenka, Soramaru et Chuutarou, trois frères de la famille Kumo, sont chargés d’escorter les criminels jusqu’au gigantesque édifice.

Genre : Comédie,Action,drame,Anime

Trailer

Anime licencié en France par Viewster (simulcast/streaming).

Un Live Action est annoncé pour 2017 ainsi qu'une suite à l'anime intitulée Donten ni warau Gaiden et contenant 3 épisodes d’une heure.

Mots clés : ANIME